Réduire notre quantité de déchets, nous y arrivons tranquillement. Vancouver est une ville assez environnementale, ce qui rend les choses plus faciles pour nous. Saviez-vous qu’ici, on peut avoir une amende si plus de 10% de nos poubelles contiennent des éléments recyclables ou compostables? Vous comprendrez donc que la ville nous sensibilise beaucoup. Il nous faut simplement faire un peu plus de recherches et quelques sacrifices, et nous y arriverons.

Enfin, nous avons quand même quelques obstacles devant nous avant d’atteindre le zéro déchet. Ce qui me chicote le plus, c’est que lorsque nous recevons des gens à la maison, notre quantité de déchets augmente considérablement. Nous louons une chambre de notre appartement sur Airbnb (le prix des loyers à Vancouver oblige!) et nous nous retrouvons bien déçus de voir tous nos efforts si rapidement écrasés. Nous voulons qu’ils apprécient leur séjour, donc nous ne mentionnons pas notre défi par peur qu’ils se sentent mal de ne pas participer. Devrions-nous en parler et le mentionner dans notre profil Airbnb? Ou l’ajouter à nos règlements de la maison? Comment peut-on concilier le plaisir des vacances et le défi zéro déchet pour nos invités qui ne restent généralement pas plus d’une semaine et que nous connaissons si peu?

Capture d’écran 2016-05-18 à 20.47.05Après avoir reçu plus de 10 invités, il m’apparaît que le niveau de conscience pour le recyclage chez nos invités est très variable. Certains nous demandent aussitôt qu’est-ce qui ce recycle ici et où se situe le compost, alors que d’autres mettent tout aux poubelles sans poser de questions. J’ai donc commencé par laisser des signes plus clairs pour indiquer laquelle de nos poubelles sert pour le papier, les contenants ou le compost. Malheureusement, je n’y ai vu aucune amélioration… La déception!

Capture d’écran 2016-05-18 à 20.47.19

Cette expérience me donne le goût de tenter d’informer nos invités un peu plus. En y réfléchissant, je pense que d’informer nos invités, sans les obliger à participer à notre défi, est le meilleur moyen pour continuer d’offrir un bon service. Ainsi, ils comprendront mieux et seront peut-être tentés d’essayer l’expérience. Au final, même s’ils ne participent pas, j’espère que ça peut permettre de planter une graine et d’inciter à la conversation. En discuter et y réfléchir, c’est  pour moi le début du défi. Ainsi donc, je me permet d’écrire quelques phrases sur notre profil Airbnb! Notre profil sert à expliquer qui nous sommes et n’est aucunement lié au règlement de la maison. C’est donc idéal pour expliquer notre défi zéro déchet, tout en invitant les gens à nous poser des questions s’ils souhaitent en savoir plus et/ou participer.

Dans mon monde idéal, j’aimerais que tous nos invités participent à notre défi zéro déchet. Mais je ne pense pas que d’imposer quelque chose de tel soit la meilleure façon de sensibiliser les gens. C’est donc à petits pas qu’on va commencer. Qu’en pensez-vous?

Si le défi zéro déchet vous intéresse, allez visiter le site web Sortir les poubelles (http://www.sortirlespoubelles.com). Ce blogue contient beaucoup d’informations si vous débutez votre défi zéro déchet. Je vous le recommande fortement!


Qui est Mélanie ?

En quête d’un accès plus direct aux montagnes et à l’océan, Mélanie a déménagé à Vancouver il y a un an. Passionnée par l’environnement et végétarienne depuis peu, elle débute un nouveau défi : le zéro déchet. Grande positive et toujours prête à relever un nouveau défi, elle détient aussi un grand intérêt pour la gestion. Alors quoi de mieux que d’apprendre à mieux gérer ses poubelles ?

13152771_10156959922345341_863643421_n